BECK R & J Fabrication

Beck and Beck R & J

Richard Beck

En 1847, James Smith s’associe avec l’un de ses apprentis qui travaille chez lui depuis 1843, Richard Beck, un neveu de J. J. Lister. La firme devient « Smith and Beck » ; la nouvelle adresse se situe 6 Coleman Street. Elle livre des appareils à de nombreux revendeurs.

Joseph Beck

Joseph Beck, frère de Richard, rejoint la société en 1851 qui se transforme en 1857 en « Smith, Beck and Beck ».

James Smith se retire en 1864 ; le nouveau nom de la société sera : « R. and J. Beck , nouvelle adresse : 31 Cornhill, City of London.

A partir de 1880, l’arrivée de fils et de neveux transforme encore la firme en « Beck and Beck », au 68 Cornhill.

 

En 1846, James Smith construit le « Improved Achromatic Microscope ». Sur une étoile de laiton à trois branches, deux piliers ronds supportent la platine par deux articulations de type compas. La potence est fixée à l’extrémité d’une barre télescopique triangulaire assurant le mouvement rapide par pignon et crémaillère. Comme le tube est fixé seulement par sa partie inférieure à la potence, un renfort de triangulation s’avère nécessaire. Le mouvement lent par vis se trouve au sommet de la potence.

A partir de 1850, et jusqu’en 1876, Smith et Beck proposent un modèle plus robuste. Sur un pied en griffe renversée, les branches les plus écartées vers l’observateur, deux larges plaques verticales supportent la platine par deux articulations de type compas. Fixé sur la platine, l’axe qui forme le corps de l’appareil supporte le tube par l’intermédiaire d’une longue glissière avec pignon et crémaillère assurant le mouvement rapide. Le mouvement lent, à l’arrière de la platine, agit par l’intermédiaire d’un levier sur le tube télescopique qui supporte la potence. Cette disposition est conservée sur plusieurs modèles.

Le « Microscope universel » de 1860, signé Smith, Beck and Beck, comporte un certain nombre de particularités. De construction aussi simplifiée que possible, il cherche à atteindre un prix abordable. Sa base est en forme d’anneau sur lequel est fixé un massif pilier rond. Platine, corps et potence d’un seul tenant s’articulent sur une vis horizontale au sommet du pilier : l’ensemble peut s’incliner latéralement. La section du tube n’est pas ronde, mais carrée.

En 1864, un modèle comporte un pied de forme curieuse : deux triangles de bronze, articulés par leur base .Le corps tubulaire du microscope, fixé au sommet d’un des triangles, s’appuie par sa pointe terminale au sommet de l’autre triangle. Cette disposition permet de replier l’appareil dans un coffret de taille réduite.

Le modèle de R. et J. Beck appelé « International » est un grand appareil, extrêmement complexe et raffiné. Sur une lourde base en étoile à trois branches un plateau tournant, gradué et blocable, porte les deux piliers cylindriques qui supportent le corps du microscope. La platine ronde et tournante peut pivoter autour d’un point central, prendre toutes les inclinaisons désirées et même être retournée. Le condensateur admet lui aussi toutes les positions autour de la platine ; il en est de même pour le miroir. Tous les mouvements sont commandés par pignons et crémaillères, avec graduations et vis de blocage. Le mouvement lent, situé au milieu de la potence, agit par l’intermédiaire d’un levier.

Ce modèle magnifique, mais complexe et de prix élevé, ne peut convenir qu’à quelques chercheurs fortunés.

Un modèle plus simple, reprenant une architecture semblable, l’accompagne. Il ne conserve pas la mobilité totale de la platine et du condensateur.

Dès 1864, R. et J. Beck adaptent à leurs appareils le tube binoculaire conçu par Wenham. Le « Binocular National Microscope », d’un prix abordable, ressemble aux autres modèles de la marque : lourd pied en étoile supportant une courte colonne unique sur laquelle s’articule la potence ; mouvement rapide à crémaillère, mouvement lent au milieu de la potence agissant par l’intermédiaire d’un levier, platine ronde avec surplatine, condensateur achromatique réglable.

De 1875 à 1892, un modèle « Economic » garde le pied en étoile à trois branches avec pilier cylindrique central unique.

Vers 1885, la firme a vendu plus de 10000 microscopes.

 A partir de 1900, les appareils se rapprochent du type continental, avec pied en fer à cheval et longueur de tube de 16 centimètres.

 

Source Une histoire du microscope Recoules 2 -ème édition 1998

 

Liste des microscopes de BECK R & J Fabrication
Trier parTitle
  • BECK R & J Fabrication 1891 inv 228
  • BECK R & J Fabrication 1883 inv 054
  • BECK R & J Fabrication 1863 inv 354