HARTNACK Edmund 1826-1891

 HARTNACK Friedrich Edmund, 1826-1891

 

par Brian Stevenson mis à jour en janvier 2020

Modifié par Jean Paul Mirrione en juillet 2020

Hartnack est né le 9 avril 1826 à Templin, dans le Brandebourg (à environ 80 kilomètres au nord de Berlin). Son père, Karl Ludwig Hartnack, a été décrit dans les dossiers comme ayant été un « Kaufmann » (marchand) et « Schiedsmann » (arbitre) de la ville de Potsdam.

De 1842 à 1847, Edmund Hartnack travaille à Berlin comme apprenti chez Wilhelm Hirschmann (1780-1847). Il s’installe à Paris en 1847, et trouve du travail chez Heinrich Rühmkorff (1803-1877), un fabricant d’instruments scientifiques connu pour la conception d’appareils électriques tels que des bobines à induction et des lampes.

Edmund Hartnack rejoint l’atelier de Georges Oberhaeuser vers 1850.

Oberhaeuser forme le jeune Hartnack, et un partenariat entre «Oberhaeuser et Hartnack» en 1854 est signé. Le mémorial d’Oberhaeuser de Strebel indique qu’il  prit sa retraite après avoir créé le partenariat, suggérant qu’Oberhaeuser conservait un intérêt financier dans l’entreprise, mais laissait les opérations quotidiennes à Hartnack. Au milieu de 1855, l’adresse de la Société est passée de la 19 au 21 place Dauphine – on ne sait pas s’il s’agit d’un changement d’emplacement ou d’une renumérotation de la rue.

Le 24 avril 1855, Edmund Hartnack épouse la nièce d’Oberhaeuser, Johanna Maria Louise Kleinod, à Ansbach. Elle est la fille de la sœur de Georges Oberhaeuser, Maria.

Oberhaeuser et Hartnack ont gagné une médaille d’or durant l’exposition internationale de 1857 Paris International Exposition.

Hartnack prit complètement le relais de l’entreprise en 1859, et le nom passa simplement à « Hartnack ».

Le Frère de Johanna, Johann Kristopher (Jean-Christophe) Kleinod, rejoint l’entreprise, probablement à l’époque du mariage d’Edmund et Johanna.

Kleinod ouvrit son atelier d’instruments scientifiques vers 1863, mais mourut peu après, en 1866.

Un autre employé de Hartnack, Constant Verick (1829-1892), acheta alors l’entreprise Kleinod. Il épousa la veuve de Kleinod en 1869, et devint ainsi un parent indirect de Hartnack.

En 1864, Hartnack embauchât Adam Prażmowski, un astronome polonais accompli qui était venu à Paris pour poursuivre ses études, mais dont le visa d’études avait expiré.

Georges Oberhaeuser mourut le 11 janvier 1868, après «une longue et douloureuse maladie».

Cet été-là, Edmund Hartnack a reçu un doctorat honorifique en médecine de l’Université de Bonn, pour ses progrès en optique. Par la suite, on l’appelat souvent «Docteur Hartnack».

La guerre franco-prussienne éclate le 19 juillet 1870. Étant prussien, Hartnack fut contraint de quitter Paris. Il s’installe à Potsdam, près de Berlin, et ouvre une usine de microscopes et un magasin.

La succursale de Paris a probablement été gérée par Prażmowski, et est connue sous le nom de « Hartnack et Cie« . Pendant plusieurs années, les branches de Paris et de Potsdam produisaient des microscopes identiques.

Le Paris Annuaire-Almanach de 1874, publié à la fin de 1873, comprenait «Hartnack et Prażmowski», indiquant un changement dans la relation entre les deux hommes, de l’employeur-employé à l’autre.  L’Annuaire-Almanach  indiquait également que la boutique avait déménagé en 1873 du 21, rue Dauphine au 1, rue Bonaparte.

Les stands III et III-A de Hartnack et Prażmowski étaient devenus très populaires à cette époque, et ces modèles sont aujourd’hui les plus fréquemment rencontrés de leur gamme de microscopes.

Le Stand III a également été préféré par les établissements aussi lointain que l’École de médecine de McGill, à Montréal, au Canada.

Le 27 juillet 1878, le partenariat entre Hartnack et Prażmowski est dissous. L’entreprise parisienne est poursuivie par Prażmowski seul, sous son propre nom.

En 1883, l’entreprise Prażmowski est transmise à deux anciens employés, devenant  «Bézu, Hausser et Cie», bien qu’ils continuent d’utiliser le nom de Prażmowski jusqu’à sa mort en 1885.

Ils ont vendu l’entreprise à Alfred Nachet en 1896.

Hartnack a continué à produire des microscopes de haute qualité à Potsdam pendant de nombreuses années encore. En outre, il a été nommé professeur à l’observatoire solaire de Potsdam.

Edmund Hartnack est mort le 9 février 1891, à Potsdam.

L’entreprise a continué sous son nom jusqu’au XXe siècle. Il ne faut pas oublier que des microscopes portant le nom d’Edmund Hartnack ont été produits pendant plusieurs décennies après sa mort.

 

QUELQUES DATES UTILES POUR DETERMINER L’AGE DES MICROSCOPES

Oberhaeuser-Hartnack-Prażmowski 

 

 

vers 1830 : Oberhaeuser quitte Rochette et fonde sa propre entreprise.

vers 1831 : Collaboration d’Oberhaeuser et de Bouquet.

1832: Oberhaeuser est établi au 19 place Dauphine . Il est probable qu’il a commencé sa boutique à cette adresse.

vers 1833 – vers 1839 : Partenariat entre Oberhaeuser et Trécourt. Cela a probablement été limité aux microscopes, comme Oberhaeuser est connu pour avoir fait de l’équipement d’arpentage au cours de cette période, sous son nom seulement.

vers 1840 : Le numéro de microscope 638 n’est signé que par Oberhaeuser

1848: Pieter Harting achète un grand microscope avec le numéro de série 1550 d’Oberhaeuser.

1850: Willem Vrolik achète le microscope numéro 1786 le 7 mars 1850.

1855: L’adresse « Oberhaeuser et Hartnack » passe du 19 au 21 Place Dauphine.

1859: « Oberhaeuser et Hartnack« est devenu « Hartnack« .

1870: Hartnack quitte Paris avec le déclenchement de la guerre franco-prussienne. L’entreprise parisienne est devenue « Hartnack et Cie. « , et une deuxième société est créée à Potsdam comme « Hartnack« .

1873: L’entreprise parisienne devient « Hartnack & Prażmowski« , et s’installe au 1 rue Bonaparte.

1878: Hartnack et Prażmowski dissolvent leur partenariat le 27 juillet, et l’entreprise parisienne se poursuit sous le nom de « Prażmowski« .

1883: L’entreprise Prażmowski est transmise à deux anciens employés, devenant  «Bézu, Hausser et Cie», bien qu’ils continuent d’utiliser le nom de Prażmowski jusqu’à sa mort en 1885.

Ils ont vendu l’entreprise à Alfred Nachet en 1896.

 

 

 

De gauche à droite : Georges Oberhaeuser, Edmund Hartnack et Adam Prażmowski.

 

 

 

 

La firme « Oberhaeuser & Hartnack » fut rebaptisée « Hartnack » en 1859. Extraits de « Annuaire général », publiés à la fin de chaque année précédente (l’édition de 1859 a été publiée en 1858, et l’édition de 1860 publiée en 1859).

 

 

 

 

1872 illustrations de quelques modèles de microscope Hartnack, de Leopold Dibel « Das Mikroskop ».

 

 

 

 

Une illustration du stand III-A de Hartnack, ayant un n ° 3 et un objectif no 7, et un oculaire no 3 – l’oculaire no 4 couramment fourni par Hartnack étant intentionnellement omis comme ayant peu de valeur ».

 

 

 

 

Le populaire Stand III-A de Hartnack a été copié par James Swift de Londres.

 

 

 

Le partenariat entre Edmund Hartnack et Adam Prażmowski fut dissous le 27 juillet 1878. Extrait de « Archives Commerciales de la France ».

 

 

 

 

Illustrations des microscopes Hartnack de 1882, tirées du « Das Mikroskop » de Leopold Dippel.

 

 

 

 

Illustrations de 1883 Prażmowski microscopes, d’Eugène Trutat “Traité Élémentaire du Microscope”.

 

 

 

 

 An 1885 publicité “Journal de Micrographie”.  “Bézu, Hausser et Cie” ils ont utilisés ce nom aprés le décés d’ Adam Prażmowski .

Une publicité de 1890 de Hartnack, tirée du « Rapport annuel sur les progrès réalisés dans l’enseignement des micro-organismes pathogènes » de P. Baumgarten.

 

 

 

 

Illustrations des microscopes Hartnack de l’édition 1891 d’Henri van Heurck  « Le Microscope ».

 

 

 

 

1893 publicité, tirée de la traduction anglaise de Walter Migula « An Introduction to Practical Bacteriology »

 

 

 

 

Couverture d’un catalogue Nachet & Fils, annonçant fièrement leur acquisition en 1896 de la Maison de Hartnack et Prażmowski de  Bézu, Hausser & Co.

 

 

 

 

Une description de 1898 du nouveau stand IV-C de Hartnack, tirée du Journal of the Royal Microscopical Society. À cette époque, l’entreprise était dirigée par les héritiers d’Edmund Hartnack.

 

 

 

 

Hartnack de 1899 construit pour l’inspection de la viande (« trichinoscope »), de « The Journal of the Royal Microcopical Society ».

 

 

 

 

Une publicité de 1905, de « Der Mechelinaker ». L’entreprise de Hartnack a continué à utiliser son nom pendant plusieurs décennies après sa mort.

 

 

 

 

1908 annonces de « The Journal of the Royal Microscopical Society ».

 

 

 

Liste des microscopes de HARTNACK Edmund 1826-1891
Trier parTitle
  • HARTNACK Edmund 1870 inv 364
  • HARTNACK Edmund 1870 inv 066
  • HARTNACK Edmund 1870 inv 034
  • HARTNACK Edmund 1860 inv 047
  • HARTNACK Edmund 1855 inv 326
  • HARTNACK Edmund 1835 inv 189